Archive

Articles taggués ‘ebook’

[Vidéo] Entretien avec Bernard Werber, « je suis l’auteur français vivant le plus piraté »

Et oui, il fallait bien que ça arrive. Plus de huit mois après avoir quitté M6Web et rejoint la société Oracom (je vous en parle dans un prochain billet en cours de rédaction), voici le retour du blog Autoroot.com.

Et pour marquer le coup, j’ai profité du lancement d’une application iPhone (iCyclope – lien iTunes) de l’un des auteurs français les plus célèbres pour lui poser quelques questions sur des sujets high-tech. En tête à tête, chez lui dans le 15ème à Paris. De qui s’agit-il ? Bernard Werber, le monsieur « les fourmis », l’écrivain à qui l’on doit déjà une vingtaine de livres écoulés au total à plus de 15 millions d’exemplaires dans le monde (source).

Nous avons parlé de nombreux sujets dont, dans le désordre, le succès (ou pas) de ses livres numériques, les freins à la démocratisation des livres numériques (prix, DRM, …), le fait qu’il soit l’un des auteurs les plus piratés (source), les interactions possibles entre un livre papier et sa déclinaison numérique, ses goûts de geeks et… ses applications iPhone préférées. Magnéto Serge.

Lire la suite…

eQuotidiens : la « Une » perd de sa superbe

eBookUneDans le monde du papier, la « Une » est sans conteste la page la plus lue d’un quotidien. Car on peut la voir directement sur des présentoirs dans une librairie, via une affiche dans la rue ou même parfois à la télévision. Mais dans le monde du numérique, la « Une » de ces eQuotidiens devient une page comme une autre.

Pourquoi ? Car elle apparaît souvent en miniature – les caractères étant alors illisibles – et il est pratiquement toujours nécessaire de cliquer dessus pour l’afficher en (quasi) plein écran. Et cela est encore pire pour la « quatrième de couverture », inaccessible gratuitement en version numérique alors qu’il suffit de retourner un quotidien dans n’importe quelle librairie pour la consulter.

Bref, les eQuotidiens vont bouleverser les habitudes de lecture de la presse traditionnelle, que ce soit au niveau de la mise en page ou au niveau des publicités. Car si la « Une » est l’une des pages qui coûte le plus cher pour un annonceur « papier », ce dernier est en droit d’attendre plus de la presse en version numérique. Alors quelles sont les pages les plus lues d’un eQuotidien ? Étude.

Lire la suite…

Comment transformer son iPhone en livre numérique en 5 leçons

iPhone_eBookL’année 2009 est sans doute l’année de la démocratisation du livre électronique. Entre les Kindle (DX ou pas) d’Amazon, les Cybook Gen3 et Opus de Bookeen, la gamme des Reader (PRS-505, Pocket et Touch) de Sony, voire les Digital Reader 1000 d’iRex, les terminaux dédiés à la lecture de livres ou de magazines numériques se multiplient. Même Samsung a annoncé un modèle, Asus devant en faire de même d’ici la fin de l’année.

Quelle est la différence entre un « livre numérique » et un livre papier ? La technologie bien évidemment. Les livres électroniques, ou « livrels », sont en fait des mini PDA, la plupart tournant sous GNU/Linux, dotés d’un écran à encre numérique. D’une taille de 5 à 10 pouces, ils ne sont pas rétro éclairés et donnent l’impression de consulter une page d’un vrai livre papier.

Et détail important, ces livrels ne consomment de l’énergie que lorsqu’ils affichent de nouvelles pages (la plupart des lecteurs d’eBooks « flashent » à ce moment précis). Vous pourrez rester le temps que vous voulez pour lire une page, cela n’aura aucun impact sur son autonomie. Les livrels ont en général une autonomie de plusieurs semaines en utilisation classique (non il ne s’agit pas d’une faute de frappe, j’ai bien dit « semaines »).

Mais les téléphones mobiles sont également de redoutables lecteurs de livres numériques. Je vais m’intéresser dans ce billet à 5 méthodes permettant de transformer son iPhone (ou iPod Touch) en lecteur d’eBooks et de bandes dessinées. Suivez le guide.

Lire la suite…