Accueil > Débat, Perso > Ground Zero : une plaie ouverte en plein coeur de Manhattan

Ground Zero : une plaie ouverte en plein coeur de Manhattan

Ground Zero - World Trade CenterHier, le 11 septembre 2009, cela faisait huit ans jour pour jour que les tours jumelles situées à Downtown Manhattan, dans le quartier d’affaires de New York City, se sont effondrées. Et au delà du drame ayant fait très exactement 2752 victimes, un nouveau problème se pose désormais : les délais de reconstruction de ce que l’on appelle aujourd’hui « Ground Zero« .

Car là où on pouvait trouver il y a encore huit ans et deux jours les tours du World Trade Center (WTC) dotées de pas moins de 107 étages, on ne retrouve aujourd’hui qu’un énorme trou de 65 000 mètres carrés. Une sorte de plaie ouverte en plein cœur de Manhattan. Certes de nombreuses grues ont repris le travail, 700 ouvriers travaillant au quotidien sur le chantier (source) mais aucun immeuble ne sort encore aujourd’hui du sol.

Comment expliquer un tel retard ? Qui possède ce terrain ? Ground Zero ressemble à quoi ? Et dans 10 ans, il y aura quoi à la place des tours jumelles ? Réponse dans ces prochaines lignes.

Je suis allé en avril dernier visiter le « chantier » et tous les touristes locaux ont fait le même constat : la reconstruction des nouvelles tours est au point mort. Oui, les millions de tonnes de débris ont été déplacés – pour construire notamment la nouvelle zone de Battery Park au sud de l’ile – mais la reconstruction du skyline prend un temps fou. Encore aujourd’hui une des sorties de métro de Wall St, à deux pas de Ground Zero, est fermée, à cause de l’effondrement des tours.

Ground Zero - World Trade Center Ground Zero - World Trade Center

Gound Zero de nos jours (fin avril 2009)

Ground Zero : bisbilles entre le propriétaire des lieux et la société chargée de construire les tours

Ground Zero - World Trade CenterPour comprendre pourquoi Ground Zero n’a pas déjà accueilli en huit ans de nouvelles tours, l’Empire State Building ayant été construit en 1 an et 45 jours (source) seulement, il faut premièrement rappeler qui possède le lieu. Car si les tours du WTC pouvaient alors être visitées par les touristes de passage, il ne s’agissait  pas totalement de biens publics. La plupart des étages étaient au passage occupés par des bureaux.

Le propriétaire des lieux n’est autre que le Port Authority, une organisation gouvernementale gérée par l’État de New York et le New Jersey (source). Elle s’occupe entre autres des infrastructures liées au transport (pont, tunnels, aéroports, ports). C’est en 1946 que le gouverneur de New York de l’époque, Nelson Rockfeller, a proposé au Port Authority de s’occuper de la construction du nouveau quartier d’affaires du World Trade Center (source).

Et c’est la société Silverstein Properties qui détient les droits de construction de ces tours. Son fondateur, Larry A. Silverstein, est un milliardaire américain qui a fait fortune dans l’immobilier. Sa société était en charge de louer les bureaux des deux tours et participe au projet de reconstruction des prochaines (source). Silvertein possède un bail de 99 ans signé peu avant le 11 septembre 2001.

Si le projet de reconstruction a pris autant de temps, c’est entre autres parce que Silverstein veut que Port Authority finance la construction. Il resterait 964 millions de dollars à trouver selon le New York Times. Plus précisément, le promoteur immobilier a loué les tours du WTC six semaines avant les attentats et a touché 4 milliards de dollars d’assurance. Les deux parties n’arrivent toujours pas à s’entendre sur un nouveau bail.

Ground Zero : que pourra-t-on y voir « demain » ?

WTC selon Daniel LibeskindDeux ans après les attentats du 11 septembre, un concours avait été lancé par la Lower Manhattan Development Corporation, l’organisme chargé de reconstruire le site, pour sélectionner les projets les plus innovants visant à occuper l’espace de Ground Zero. Et c’est l’architecte américain Daniel Libeskind qui l’a remporté en février 2003 avec un projet consistant à bâtir 6 tours, dominées par celle nommée Freedom of Tower.

  • « Freedom of tower » (la tour de la Liberté), aujourd’hui rebaptisée « One World Trade Center« . Il s’agit d’un gratte-ciel de 1776 pieds – en référence à la date de l’indépendance des Etats-Unis -, ce qui représente 541 mètres. Elle aurait du être prête en 2011 mais selon le Port Authority, le bâtiment ne sera prêt que d’ici à 2014.
  • National September 11 Memorial and Museum (mémorial national du 11 septembre et musée).  Il couvrira 50% de la superficie du terrain. Le mémorial ouvrira ses portes le 11 septembre 2011, et le musée l’année suivante. Leur construction est évaluée à 700 millions de dollars.
  • Un mémorial et des piscines. Il sera en effet entouré de deux grandes piscines de 4000 m2. Autour, seront gravés sur des plaques de bronze le nom de toutes les victimes de l’attentat. Le musée sera pour sa part en partie sous terre. On retrouvera également un « coin des lumières » prévu pour s’illuminer chaque 11 septembre entre 8h46, heure de la première collision, et 10h28, le moment où la seconde tour est tombée.
  • Trois tours de bureau. Crise oblige, le prix des logements étant à la baisse et le taux d’inoccupation grimpant dans le sud de Manhattan, construire des centaines de nouveaux bureaux ne semble plus aujourd’hui vraiment d’actualité. Selon certains quotidiens américains, leur construction pourrait durer jusqu’en… 2037 !

WTC selon Daniel Libeskind WTC selon Daniel Libeskind

Le World Trade Center selon WTC selon Daniel Libeskind

Plus de douze agences gouvernementales et une centaine de sociétés sont impliquées dans le projet de reconstruction de Ground Zero dont les coûts devraient largement dépasser le budget initial de 15 milliards de dollars (source).

  1. ZenZen77
    12/09/2009 à 19:19 | #1

    Bonjour,
    Vraiment un très bon article… Comme les autres, d’ailleurs…

    En tout cas, ce que je trouve dommageable c’est que c’est une histoire de gros sous et que le mémorial pour le 11/09/11 sera difficile à réaliser… Plus que 2 ans…. :/

  2. FreedomFries
    08/01/2010 à 19:48 | #2

    Petite précision, c’est « Freedom Tower » (tour de la liberté), pas « Freedom of tower » (« liberté de tour »)

  1. 15/09/2009 à 12:11 | #1