Accueil > Cinéma, Perso > Up (là-haut) : un film qui vole bas en 3D

Up (là-haut) : un film qui vole bas en 3D

up-poster-3dLe dernier film d’animation de Disney-Pixar, réalisé par Pete Docter et Bob Peterson, s’est invité dans les salles françaises ce mercredi, après avoir été officiellement présenté en mai au festival de Cannes.

Non rassurez-vous, je ne me lance pas dans les critiques de films sur ce blog mais je compte parler uniquement de la manière dont Up (là-haut) a été distribué en France.

Car si il s’est invité dans les salles obscures aux Etats-Unis à la fin du mois de mai dernier, il a été en grande majorité proposé en 3D. En « Disney Digital 3D » même. En France en revanche, les principales salles de cinéma ne jouent pas le jeu. Le passage de la 3D à la 2D sera-t-il préjudiciable au film ? Petite analyse.

Même aux Etats-Unis, Up boude les « vraies » salles 3D

Le passage de la 2D à la 3D prendra-t-il autant de temps que le passage des cassettes VHS au DVD ? Une grande partie des derniers blockbusters américains sont proposés à la fois en 2D et en IMAX 3D, acronyme de « Image MAXimum », le tout en trois dimensions donc. Il s’agit d’un standard créé par une société canadienne qui propose principalement deux innovations pour les cinéphiles : un écran géant et la généralisation de la 3D.

Un écran standard IMAX mesure environ 22 mètres de large pour 16,1 mètres de haut. Cette technologie équipe 320 cinémas dans 42 pays du monde, une grande majorité (65%) des salles IMAX étant situées au Canada, aux Etats-Unis ou au Japon (source). Il en existe même une petite dizaine en France (source), notamment au Disney Village à Marne-la-Vallée, au Futuroscope de Poitiers ou à la Géode à Paris.

Up Up

Bref, The Dark Knight, Watchmen, Monsters vs. Aliens, Star Trek, Transformers: Revenge of the Fallen ou même Harry Potter and the Half-Blood Prince sont tous sortis cette année au format IMAX. Sauf que Up déroge à la règle, à cause de l’alliance entre Disney et Pixar. Pour quelle raison ? Car si Disney possède bien une licence d’utilisation de la technologie IMAX, ce n’est pas le cas de Pixar. Interrogé sur le sujet, John Lasseter, le CCO (chief creative officer) de Pixar, a dit qu’il ne comptait créer une copie de Up en IMAX que si cela est « vraiment nécessaire » (source). Comprendre jamais.

Du coup, Walt Disney Studios Motion Pictures, son distributeur, a décidé de le proposer uniquement dans les cinémas « Disney 3D ». Manque de chance, il n’existe pas beaucoup de salles Disney équipées de la 3D. On en compte actuellement une petite quinzaine à New York par exemple (mais bien placées heureusement).

Les cinémas français boudent la 3D

En France, la situation est encore pire. Dans les 730 cinémas où il est actuellement projeté, il n’est disponible en « numérique 3D » que dans moins d’une salle sur sept. Seuls 103 cinémas permettent de le visionner en 3D (source).  A paris par exemple, Up en 3D n’est proposé que dans une vingtaine de salles.

Et là encore il y a un problème. Les cinéphiles qui possèdent une carte UGC illimité auront du mal à le voir en trois dimensions. Car MK2, Gaumont ou Pathé, en plus d’autres petites salles, sont les seuls complexes qui ont adhéré au principe des films 3D. Heureusement, le partenariat UGC / MK2 pourra ici servir, mais encore faut-il le savoir. Il faut avouer que les méthodes de projection sont légèrement différentes, et il faut que des salariés du cinéma s’occupent de la distribution et de la récupération des lunettes en 3D nécessaires pour le visionner dans de bonnes conditions. Quand certaines salles comptent plus de 1000 sièges, ce n’est pas aisé.

Et c’est sans compter sur les techniciens de surface qui doivent faire le ménage ensuite pour récupérer les lingettes de nettoyage distribuées à ceux qui veulent que leur paire de lunette 3D soit propre. Pour ne pas parler que de la sphère parisienne, signalons que Up en 3D est diffusé également dans 4 salles Lyonnaises (principalement des Pathé) ou dans 1 salle à Marseille.

Up Up

Vous pensiez que c’était le seul frein au développement des films en 3D en France ? Car après tout, Up n’est pas le premier de ce genre. Voyage au centre de la Terre 3D, L’âge de glace 3, Volt ou encore Coraline ont déjà été proposés en 3D. Et bien vous avez tort. Car si ce sont peu de salles qui osent projeter Up en 3D, elles sont encore moins nombreuses à le projeter en VO ST (source).

Il s’en est d’ailleurs fallu de peu pour que l’on puisse voir Up en 3D… uniquement en français, la faute à des problèmes techniques (sic). Car en incrustant des sous-titres anglais, il fallait aussi jouer sur la profondeur de champs pour que les textes s’adaptent aux effets 3D. Coup de chance, alors que Disney annonçait à Cannes que la VO ST ne serait pas proposée, quelques salles ont tout de même joué le jeu. Et là, les salles proposant Up en 3D VO ST fondent comme neige au soleil : j’ai compté 9 salles à Paris, 1 salle à Lyon, aucune salle à Marseille. Dans toute la France, ce sont moins d’une quinzaine de cinémas qui affichent Up en 3D VO ST.

Up en 3D (en VO ST), ça donne quoi ?

Oui je sais, j’avais dit que je ne voulais pas me recyler en critique de cinéma et je compte m’y tenir. Par contre, je peux parler de l’intérêt de la 3D pour ce film, ayant visionné déjà en mai dernier un film en IMAX (Monsters vs. Aliens) à Orlando. Résultat : Up en 3D ne vaut pas le détour.

Up Up

Oui cela est sympa de chausser ses lunettes pour admirer les jolis décors ou les quelques effets visuels tirant nettement partie de la 3D mais ces derniers sont très (trop) limités. Disney-Pixar a vraiment fait en sorte de créer un film en 2D avant d’adapter certaines scènes en 3D. Et contrairement à Monsters vs. Aliens où l’on était vraiment immergé dans l’action – et où l’on avait une subite envie de se protéger quand un objet 3D s’approchait trop de près de nous -, ce n’est pas le cas dans Up.

Dernier argument : le prix. Hors cartes ou promotion, il faut compter déjà près de 10 euros pour une entrée dans un cinéma. Mais les cinémas qui proposent le film en 3D en profitent pour augmenter le prix de la séance. Bilan, il faut ajouter 3 euros de plus pour la séance en 3D.

Billets similaires :

  1. Enquête : qui sont les grands gagnants du cinéma en 3D ?

Categories: Cinéma, Perso Tags: , , , ,
  1. Fabien
    02/08/2009 à 11:42 | #1

    hello Alex,

    petit rectificatif : les possésseur d’une carte UGC Illimité pourront bien voir Up en 3D dans les MK2, car les MK2 font partie du réseau de la carte maintenant… j’en parle en connaissance de cause, et ai bien l’intention d’aller le voir 3D VO au MK2 Quai de Loire!
    ;-) )

  2. 02/08/2009 à 12:23 | #2

    J’avais vu Up dans un ciné 3D à Boston et j’ai trouvé aussi que ça n’était vraiment pas convaincant. Le rendu reste finalement flou pour une valeur ajoutée difficile à comprendre. Sans parler de l’inconfortabilité des lunettes 3D. Surtout quand on en porte déjà. Bref, à mon avis complètement inutile. Les exploitants feraient mieux d’équiper leurs salles en numérique pour enfin avoir une qualité d’image digne de ce nom. Je suis de plus en plus frustré de la qualité de la pellicule face au Blu-ray notamment.

  3. 02/08/2009 à 16:03 | #3

    @Fabien Merci de l’info, j’avais complètement zappé ce partenariat qui ne figure pas du tout sur Allocine au moment de réserver une salle. Pourtant, j’avais bien coché la case UGC. Mais visiblement, les partenaires de la carte ont été oubliés.

    @JS Je suis assez d’accord, d’où mon dernier paragraphe qui montre que finalement Up en 3D n’en vaut pas la peine car il n’a pas été conçu pour être retranscrit en 3D. En revanche, les derniers films de SF le sont et procurent une vraie claque visuelle. Pour les lunettes de vue, 3D ou vue de loin, il faut choisir. En attendant la 3D sur des écrans dits auto-stéréoscopiques, c’est à dire qui peuvent être visualisés en 3D sans porter de lunettes.

  4. Abel
    02/08/2009 à 23:35 | #4

    Je ne suis pas trop d’accord. Je viens de le voir en 3D sur Paris, et j’ai trouvé que la 3D apporte un vrai plus. Elle est tout à fait perceptible pendant tout le film, mais utilisée discrètement. On est immergé dans le film, effet assez jubilatoire !

  5. fouzia
    03/08/2009 à 00:11 | #5

    je viens ton post, tout a fait d’accord a 10€ la place pour mes neveux ca ne valait vraiment pas le coup !!!! tres decu la bande annonce des autres films etaient plus interessantes

  6. 03/08/2009 à 00:22 | #6

    @Abel La 3D est comme tu dis discrète. Il m’est arrivé de retirer par moment les lunettes de mes yeux et remarquer que les scènes projetées étaient tout à fait « regardables » en 2D, sans avoir mal aux yeux. Oui les scènes, notamment celles dans l’église en début de film, sont magnifiques quand on voit 3 ou 4 profondeurs différentes dans un même champ mais la majeure partie du temps, la 3D se résume à un plan en avant et un arrière plan. Un peu léger pour de la 3D, qui plus est pas très spectaculaire. On est loin des effets 3D que l’on retrouve au Futuroscope dans des films documentaires, voire dans les derniers films en IMAX.

    @fouzia Les « nouveaux » films d’animation en 3D arrivent bientôt au cinéma. J’espère que Up – qui sera sans doute un carton d’audience en France – essuiera les plâtres et permettra aux autres films, sans doute moins connus, d’en bénéficier aussi. Et pourquoi pas avec plus d’ingéniosité.

  7. 04/08/2009 à 15:58 | #7

    Merci pour le retour, j’ai prévu d’aller le voir ce soir, j’hésité justement sur l’utilité de dépenser plus pour le voir en 3d …

    A Bientot !

  8. david
    16/08/2009 à 18:57 | #8

    @JS
    bah moi je l’ai vu à New York ! Naaah!!

  9. chloé
    28/10/2009 à 20:17 | #9

    ba moi j ai adoré cettais vraiment rigolo bon salut

  1. 03/01/2010 à 13:34 | #1