Accueil > En vidéo, Perso > 14 juillet : feu d’artifice en vidéo et défilé mal organisé

14 juillet : feu d’artifice en vidéo et défilé mal organisé

14 juillet 2009Cette année, le 14 juillet 2009 était un jour très spécial dans notre petit pays. En plus d’être férié et de symboliser le jour de la fête nationale française, il rappelait différents événements : les 75 ans de l’Armée de l’Air et les 120 ans de la Tour Eiffel.

C’était également un jour particulier pour moi, ayant enchaîné pour la première fois le défilé sur les Champs-Elysées et le feu d’artifice près de la Tour Eiffel dans un lieu atypique. Et comme je préfère commencer par le dessert avant de prendre une entrée ou un plat principal, je vous propose une vidéo du bouquet final du feu d’artifice.

Un feu d’artifice haut en couleur

Tout comme l’année dernière, j’ai assisté au feu d’artifice du 14 juillet depuis l’une des dernières tours autorisée à être construite dans les années 1930 à Paris, près de Montparnasse. Résultat, il était possible de dominer Paris et ses alentours via une vue panoramique tout bonnement magnifique.

14 juillet 2009 14 juillet 2009

Du quartier Beaugrenelle, à la Défense en passant par Neuilly, le Champs-de-Mars, les Tuileries ou la Sacré coeur, il faut avouer que la vue depuis l’appartement d’une amie situé au 16ème étage de cette tour était réellement magnifique. Pourquoi n’y a-t-il plus de tour de cette hauteur dans Paris ? C’est à cause du règlement d’urbanisme de Paris et plus précisément du plan d’urbanisme directeur de 1967 (source).

14 juillet 2009

Depuis cette date, il n’est pas possible de construire des bâtiments de plus de 31 mètres de hauteur dans le centre et de 37 mètres en périphérie. Mais il y eu quelques exceptions, notamment pour la construction des tours du 13ème à Paris. A titre de comparaison, la Tour Eiffel culmine à 324 mètres de hauteur contre 55 mètres pour l’Arc de triomphe ou 112 mètres pour l’Arche de la Défense.

Mais revenons-en à nos moutons : le feu d’artifice. Pendant près de 30 minutes, c’est un spectacle assez grandiose qui s’est déroulé sous nos yeux. Si de là où j’étais il n’était pas possible d’entendre la chorégraphie sonore, je voyais les illuminations de la Tour Eiffel avec une rétrospective année après année des principales étapes de sa construction qui a au passage nécessité près de deux ans et demi (de juillet 1887 à mai 1889).

14 juillet 2009

Les effets visuels étaient très bien réalisés, la mairie de Paris appelant ça de la 3D.  En fait, la Tour Eiffel n’était pas illuminée de l’intérieur car des lumières étaient projetées dessus de temps en temps pour afficher le nom de se concepteurs ou pour donner une impression de mouvement (non ce n’est pas un alcootest grandeur nature). Le feu d’artifice était encore plus réussi que l’année dernière car en plus du feu lancé autour de la Tour Eiffel, c’est cette dernière qui à eu son propre feu d’artifice. Au total, 700 000 personnes sont venues assister au concert de Johnny Halliday sur le Champs-de-Mars et au feu d’artifice qui suivait.

Un défilé du 14 juillet intéressant mais mal organisé

Etant un fan d’avions, je me suis dit que cette année est la bonne pour assister au défilé et avoir la chance de voir la patrouille de France en action. Car si j’avais déjà assisté à leur spectacle aérien au dernier salon du Bourget, j’en voulais encore plus. Premier point : venant de la Concorde, j’ai du marcher 40 minutes pour atteindre les Champs-Elysées, toutes les rues proches des Tuileries étant bloquées.

Une fois un premier spot atteint, la galère continue, les gens qui comme moi étaient venues de la Concorde étant redirigés… au même endroit près du rond-point des Champs-Elysées. Bref, impossible d’avoir une jolie vue en passant par le chemin balisé par les gendarmes. Après 10 minutes de plus de marche, je me retrouve au C42 sur les Champs (la boutique Citröen), et de là je trouve enfin un bout de barrière pour m’accrocher.

14 juillet 2009 14 juillet 2009

Mais comme ont remarqué tous les chalands sur place, la vue n’était pas vraiment idéale, beaucoup moins « détaillée » qu’à la télévision. Pour 2 raisons : la sécurité du défilé interdisait les passants de se rapprocher trop près de la route et il y avait une zone réservée – que je ne pouvais pas utiliser – à ceux venus tôt le matin ou aux jeunes/personnes âgées. Et cerise sur le gâteau, sitôt le défilé commencé, personne n’y comprenait rien.

14 juillet 2009 14 juillet 2009

Les haut-parleurs ne diffusaient en effet que des musiques militaires et non une voix-off qui aurait pu donner des détails sur ce que nous avions sous nos yeux, à savoir des militaires Indiens – l’Inde étant le pays invité cette année -, la légion étrangère, des véhicules motorisés (tanks, camions de pompier, …) ou encore les 3 armées : Terre, Marine et Air. Du coup, en bon geek qui se respecte, j’ai sorti mon Nokia N96, lancé le programme de TV Mobile par DVB-H, et écouté en parallèle l’émission Live de TF1 sur le défilé. Mais comme ils commentaient l’arrivée des armées sur la Concorde alors que j’étais quelques centaines de mètres plus loin, cela n’avait qu’un intérêt modéré.

14 juillet 2009 14 juillet 2009

Et comme cela n’était pas déjà suffisant, certains corps d’armée ne sont pas passés à notre niveau sur les Champs. Ils sont venus de rues perpendiculaires pour rejoindre la Concorde et la tribune de Nicolas Sarkozy et de ses invités. Pas de chance, personne ne vous avait prévenu. Concernant mon spectacle aérien tant attendu, il n’a duré que quelques secondes, les avions étant passés à (trop) grande vitesse au dessus de nos têtes. Impossible dans ces conditions de profiter du spectacle. Dommage.

Mais tout n’était pas gâché pour autant avec un défilé qui était tout de même intéressant à vivre pour suivre au total 4274 hommes, 377 véhicules (83 motos et 240 chevaux), 37 hélicoptères et des avions de renom comme des Mirage 2000, des Alpha Jet (de la patrouille de France) ou l’avion radar Awacs. Au total, ce sont 1 million de personnes qui ont assisté au défilé, au concert de Johnny et au feu d’artifice.

  1. 16/07/2009 à 11:55 | #1

    Je recommande la terrasse de la Tour Super Montparnasse 9 rue Georges Pitard dans le 14ème pour l’an prochain.

    Panorama 360 degres sur la capitale à 92 mètres de haut.

  2. 16/07/2009 à 14:32 | #2

    Sympathique effectivement. Le dernier étage de l’hôtel Concorde Lafayette à la porte Maillot peut être intéressant aussi. La vue sur la Défense, le bois et les Champs est sublime.

    Mais je ne sais pas en revanche si on a le droit d’aller dans ce café un 14 juillet à 22h45.

  3. Louis
    18/12/2009 à 22:55 | #3

    On distingue le quartier de Beaugrenelle sur les premières photos !

    http://www.youtube.com/watch?v=NomUBRbZW4E

  1. 29/09/2009 à 20:39 | #1