Accueil > En vidéo, Perso > Impressions sur le concert de U2 au stade de France

Impressions sur le concert de U2 au stade de France

U2 stade de FranceSamedi soir, j’ai eu l’occasion d’aller à un concert du mythique groupe de rock U2 organisé au stade de France. Non sans un petit a priori, croyant que la bande à Bono avait déjà fait son temps et allait chanter en playback ou du tout moins n’allait  donner que le strict minimum au public venu en masse l’acclamer.

Mais j’ai eu tort. Et ce sont pas moins de 90 000 amateurs du groupe Irlandais qui se sont passés le mot, le stade de France ayant fait salle comble. La scène était gigantesque et dotée d’un écran géant panoramique « extensible ». Nous verrons plus tard pourquoi. La scène porte même un nom, « The claw », ou « la griffe » en français. Tout comme la tournée européenne et américaine de U2, « 360° Tour », en référence à cette scène toute ronde. Voici mes impressions, en images et en vidéo, sur ce concert.

Sunday bloody sunday en live

Bono, une bête de scène

Après un bref passage (50 minutes) en première partie du groupe de rock anglais « Kaiser Chiefs », trop bourrin à mon goût et surtout trop amateur de Bass, Bono (49 ans – chanteur), The Edge (47 ans – guitariste), Adam Clayton (49 ans – guitare basse) et Larry Mullen Jr (47 ans – batterie et percussion) ont mis le feu au SDF. Pendant 2 heures, ils ont tenu en haleine un public survolté tapant dans les mains, « pogotant » dans les fosses (oui il y en avait une près de la scène et une seconde beaucoup plus imposante plus loin) et reprenant en coeur les titres qui se sont positionnés en tête des charts ces dernières années.

U2 stade de France U2 stade de France

Beautiful day, Sunday bloody sunday, Pride, U2 a présenté ses titres les plus populaires en plus de ceux de son dernier album. D’ailleurs les plus mauvaises langues diront que cette tournée a pour but de faire connaître cet album au plus grand nombre. Mais cette sensation n’était pas du tout présente sur place où aucun vendeur à la sauvette – ou officiel – ne proposait autre chose à acheter que des boissons ou des glaces. Pas de CD.

U2 stade de France U2 stade de France

Le groupe des papys a donc réussi le pari d’être très présent sur scène, multipliant les clins d’œil au public et tentant même de parler en français. Rien de très philosophique mais cela fait toujours plaisir. Les pauses entre les morceaux ont été très peu nombreuses et on sentait au bout d’une heure de concert que Bono commençait à fatiguer, en allant régulièrement s’essuyer et se rafraîchir. Mais une fois une musique commencée, tous se donnaient toujours à fond.

U2, un groupe qui vient d’une autre planète

Plusieurs surprises sont venues dynamiser le concert. A commencer par un duplex avec les six astronautes situés dans la base Spatiale internationale. Ici encore, l’heure était à la détente, les questions posées étant du genre « est-ce que la nourriture est bonne là-haut ? » ou « est-ce que la musique sonne différemment dans l’espace » ? Fou rire garanti.

U2 stade de France U2 stade de France

Et plus surprenant encore, U2 a rendu hommage au chanteur controversé Michael Jackson. En reprenant à sa manière Billy Jean, Bono a surprit tout son public. Et comme l’interprétation était bonne, cela valait vraiment le coup d’être entendu.

U2 stade de France U2 stade de France

Dans les surprises, j’ai pu noter aussi un écran géant qui s’est soudain ouvert pour rejoindre le bas de la scène. C’était très impressionnant et surtout très beau. Et un ciel étoilé, juste éclairé par les lumières des briquets et des mobiles des fans du SDF, toutes les lumières de la scène s’étant éteintes, pour chanter le titre « One« .

U2, un groupe engagé

En venant voir U2 pour la première fois en live, je m’attendais à tout sauf à écouter un discours moralisateur. Je savais que U2 était très engagé dans différentes causes humanitaires ou écologiques mais je ne pensais pas que cela aurait un impact sur la manière d’enchainer ses titres. Et pourtant si. De très nombreuses références de ce genre se sont disséminées dans le concert mais sans jamais vraiment déranger. Au contraire même.

U2 a d’abord sensibilisé le public à la cause Iranienne et a rendu hommage à Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix en 1991, et icône emblématique de l’opposition birmane à la dictature militaire. En plus de la présenter sur l’écran géant panoramique, plusieurs dizaines de fans sont montés sur l’éstrade, chacun portant un masque la représentant. Difficile de rester insensible à une telle mise en scène.

U2 stade de France U2 stade de France

Bono a ensuite invité ses fans à envoyer un SMS légèrement surtaxé à un numéro situé en Angleterre pour soutenir son association caricative « One.org« . Pour frapper les esprits, U2 a choisi d’utiliser une image forte : « savez-vous que dans le monde, un enfant sur cinq n’atteint pas son cinquième anniversaire ? »

Vous l’aurez compris, c’était vraiment un concert réussi. Dans la catégorie des déceptions, j’ai trouvé U2 trop ponctuel. Ils sont venus à 21h15 pétante comme indiqué sur les billets. Ils ont fait leur show, sont partis, ont fait un rappel et ont définitivement quitté la scène vers 23h30. Sans un dernier mot adressé au public. Etaient-ils trop fatigués ? En tout cas, j’en aurais bien repris pour 2 heures de concert supplémentaire :)

  1. 15/07/2009 à 15:58 | #1

    c’est clair que j’aurais aussi voulu 2h de plus. très beau concert.

  2. 15/07/2009 à 17:32 | #2

    :) Ils sont à Nice ce soir d’ailleurs. Je trouve étrange par contre qu’ils annoncent une tournée « mondiale » alors que finalement ils ne sont présents qu’en Europe et aux USA. Le public asiatique n’aime-t-il pas le rock ? et le reste du monde non plus ?

  3. 16/07/2009 à 00:12 | #3

    J’y étais aussi ! Très beau concert en effet, mais j’aurais apprécié un peu plus d’improvisations. Les morceaux enchainés étaient assez convenus et proches des versions album…

  4. Jérémie
    16/07/2009 à 12:56 | #4

    Mais comme beaucoup de « vieux » groupes, U2 n’ayant plus les ventes de CD pour assurer leurs revenus de stars, ils se mettent à enchainer des concerts en hommage à eux mêmes. Ils nous resservent leurs hits passés, essaient de passer deux trois nouveautés sans trop convaincre (sauf pour les vrais fans, qui sont par définition un peu aveugle..). J’aime le rock, j’aime la pop, mais j’aime pas U2, je saurais pas l’expliquer mais c’est comme ça. Ils en font trop, et objectivement, musicalement, ça tourne un peu en rond depuis 20 ans. Néanmoins, j’apprécie leur engagement, mais si ca parait plus être un avantage marketing plutôt qu’un vrai sacerdoce…Ils viennent sur scène, ils font leur boulot, et ils repartent…ah oui et non content de faire payer une petite fortune pour leur concert sous prétexte que c’est U2, ils demandent d’en rajouter avec leur sms…C’est un peu exagéré, non?. Autant prendre ces quelques centimes sur leurs ventes de billet et les reverser à leur fondation, non?

    Cela dit, d’autres l’ont fait avant eux…Madonna, Metallica, Police, ACDC, Michael Jackson (ah non, lui c’est raté..). C’est agréable quand on est fan de retrouver son idole de jeunesse. Et puis il faut avouer qu’au moins, eux, ils savent remplir un stade de France, ce qui n’est pas le cas des groupes « contemporains »…

  5. 16/07/2009 à 14:39 | #5

    @Jérôme Je partage ton avis.

    @Jérémie Je suis d’accord avec toi même si je trouve ton discours un peu extrême. Certes ils auraient pu ponctionner une partie du prix du billet pour leur association mais je pense que leur but était de « nous » (public) faire comprendre que ce doit avant tout être un acte volontaire de « donner », qu’il s’agisse de leur asso ou d’une autre.

    Pour le prix des billets, je t’accorde qu’il est prohibitif. Une place en tribune coûte 135 euros (!). Certes le CD a mal vieilli et compte de moins en moins d’acheteurs mais ce n’est sans doute pas cette façon qu’ils vont encourager les déplacements dans les salles de concert. (Et pourtant le stade était plein).

    « ils viennent sur scène, ils font leur boulot, et ils repartent ». Là je crois que c’est effectivement leur principal défaut. Je comprends qu’à un moment donné monter sur scène devient une habitude mais le laisser paraître devant un tel public, çà peut leur porter préjudice. Bon ok, il n’était pas si extrême que ça ton commentaire finalement :)

  6. Jérémie
    16/07/2009 à 14:54 | #6

    Donc finalement, c’était pas si bien que ça ??? :)

  7. 16/07/2009 à 16:11 | #7

    @Jérémie Sisi ça l’était. Sur le coup, c’était un moment magique. Ce n’est qu’après coup qu’on fait le débrief mais il est déjà trop tard, personne ne pourra nous voler notre première impression :)

  8. Eric
    17/07/2009 à 09:22 | #8

    Perso, j’ai été les voir le dimanche j’ai trouvé la prestation excellente. Par contre jme souviens plus du groupe de la première partie…. c’était qui ceux là encore ?

    Merci et bonne journée
    Eric

  9. 17/07/2009 à 19:58 | #9

    @Eric Houuu, c’est écrit dans mon texte :) il s’agit de Kaiser Chiefs

  10. jiji3166
    23/07/2009 à 10:57 | #10

    hello,
    je n ai pas vu ce concert mais j ai vu ds les années 80 et effectivement j avais trouver la prestation just … cad vous prenez l’album « Under a blood red sky » vous etes en direct et a la partition pret c la meme chose.
    J’etais sorti trés déçu du concert connaissant le disque par cœur.

    o contraire j’ai revu la semaine derniere « Simple Minds » malgré le léger embonpoint de Jim Ker, le groupe a tj la peche … et etonne tj.

    Cdt
    jiji

  1. Pas encore de trackbacks